Salim Troudi, son parcours professionnel

Salim Troudi

Descendant d’une riche famille d’entrepreneurs algériens, Salim TROUDI voit le jour le 28 juin 1960 dans la province de Biskra à 400 kilomètres au sud-est d’Alger. Dès la fin de ses études, le jeune homme se lance dans l’entrepreneuriat ; un choix qui se solde par un véritable succès. Aujourd’hui, ce Français d’origine algérienne est crédité d’un impressionnant patrimoine.

 

Une jeunesse studieuse

 

Dès son plus jeune âge, Salim développe une passion pour les études. En 1980, il obtient le baccalauréat dans un lycée privé de Skikda, commune située à 471 kilomètres à l’est d’Alger. Durant les 4 années qui suivent, Salim TROUDI étudie les sciences économiques à l’Université de Constantine, troisième ville la plus peuplée d’Algérie. Il en ressort avec une licence. De 1984 à 1986, le jeune homme effectue son service militaire dans le corps de la marine algérienne où il obtient le grade d’officier. Sa famille l’envoie ensuite en France afin qu’il puisse continuer ses études. Il s’inscrit en 1999 à l’Université Léonard de Vinci de Nanterre, d’où il ressort au bout d’une année avec un diplôme de trader en bourse. Il obtiendra par la suite un master en administration d’entreprise à la chambre de commerce et d’industrie. Cet entrepreneur de talent parle couramment 3 langues, à savoir, l’anglais, l’arabe et le français.

 

Une entrée précoce dans le monde des affaires

 

Salim TROUDI est initié précocement à la gestion des affaires familiales. A 26 ans, il intègre l’entreprise familiale où il s’occupe de l’achat et de l’exportation de dattes. Il se charge également de formalités douanières et commerciales pour le compte de sociétés étrangères. Il est, plus tard, impliqué dans la gestion de l’unité de conditionnement de dattes appartenant à sa famille. En 1990, le jeune homme décide de s’installer à son propre compte. En quelques années, il devient propriétaire d’une flottille d’entreprises opérant dans des secteurs aussi divers que le BTP, le négoce de produits agricoles, l’agro-industrie et la machinerie. Salim exporte alors un ensemble de produits algériens vers le vieux continent et la Russie. Son sens des affaires et sa détermination le placent très rapidement au rang des premiers exportateurs algériens. Les années 1999 à 2003 voient l’internationalisation des activités de Salim. Il conquiert successivement la France, l’Afrique du Sud et les États-Unis. Véritable touche-à-tout, Salim TROUDI acquiert même une compagnie aérienne du nom d’Air Jet. Il regroupe toutes ses acquisitions au sein d’un conglomérat dénommé « Groupe LTS ». Les filiales de ce groupe opèrent dans des secteurs aussi divers que le BTP, la métallurgie, les énergies renouvelables, les loisirs ainsi que l’import/export.

 

Travailleur inlassable et fin connaisseur du monde des affaires, Salim TROUDI a réussi à se bâtir un empire financier qui donne le tournis. Contrairement aux autres fils à papa qui préfèrent se tourner les pouces et dépenser sans compter les biens de leurs géniteurs, Salim a choisi de faire mieux que ses parents. Élève studieux, il a patiemment rassemblé les armes qui allaient faire son succès. Son abnégation et sa passion de l’excellence ont fini par payer.

Soyez le premier à commenter sur "Salim Troudi, son parcours professionnel"

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.


*