André-Jacques Auberton-Hervé, pour l’avenir économique de l’Europe

André Jacques Auberton Hervé

La prospérité industrielle de l’Europe est au cœur des problématiques économiques, politiques et financières actuelles. Dans un contexte de repli et d’isolationnisme de plus en plus marqué – comme l’a montré le 23 juin 2016 le référendum sur le Brexit -, il est aujourd’hui capital d’apporter une vision nouvelle et d’insuffler un vent d’optimisme dans les mentalités des citoyens européens.
Fondateur de Soitec, l’un des leaders mondiaux de la fabrication de semi-conducteurs, André-Jacques Auberton-Hervé (site officiel : http://www.andre-jacques-auberton-herve.com/) partage dans De l’audace une vision pleine d’espoir quant à l’avenir économique du Vieux-Continent.

« Forte d’un marché de 500 000 millions de consommateurs et soutenue par l’audace d’entrepreneurs talentueux, l’Europe possède toutes les qualités nécessaires pour rivaliser avec les deux géants industriels que sont les États-Unis et la Chine » explique André-Jacques Auberton-Hervé. En prenant compte de ses expériences reposant sur le principe d’innovation par la rupture, l’auteur met en exergue les solutions de développement économique nécessaires à l’expansion des activités industrielles européennes.

La révolution 4.0 selon André-Jacques Auberton-Hervé ?

Les grands progrès humains et sociétaux ont toujours été précédés d’innovations techniques et technologiques majeures : au XIXe siècle, l’utilisation extensive et optimisée du charbon ; au début XIXe siècle, la découverte des potentialités de l’électricité, de la mécanique, du pétrole et de la chimie ; à partir des années 1950, la révolution de l’électronique, de l’informatique et des télécommunications.

Une 4e révolution industrielle est en train de prendre forme sous nos yeux. Caractérisée par la numérisation des échanges économiques, l’utilisation d’outils de conception informatique et la création d’usines intelligentes, elle laisse une place prépondérante à la personnalisation du produit ainsi que la satisfaction des clients.

Exploitation des données du Big Data, senseurs intelligents, imprimantes 3D, référencement numérique : la révolution 4.0 est un mélange des techniques hardware et numériques les plus innovantes. Pour profiter au mieux des potentialités de développement qu’elle offre, il s’agira pour les entrepreneurs européens d’agir rapidement. Pour André-Jacques Auberton-Hervé, il ne reste plus que quelques années « pour vraiment compter dans la nouvelle ère industrielle, l’ère 4.0 ». Entrepreneurs européens, donnez-vous maintenant les moyens d’être grand demain !

L’Europe peut devenir un modèle économique gagnant

La révolution 4.0 est une opportunité majeure pour l’Europe d’assurer sa prospérité économique. Trois conditions devront être remplies pour s’engager efficacement dans cette nouvelle ère industrielle.

L’économie actuelle repose sur un marché gigantesque de consommateurs mondiaux. Pour rester compétitif face aux États-Unis et à la Chine, il est donc primordial de créer des entreprises ambitieuses, n’agissant plus sur un marché local, mais sur des échelles plus importantes. Avec 500 000 000 de consommateurs, le marché européen est tout à fait capable de procurer aux entrepreneurs les débouchés nécessaires à leur réussite.

L’innovation constitue la pierre angulaire de la révolution 4.0. Il s’agira donc pour les entreprises européennes d’être force de proposition et de porter des projets autonomes. « Suivre simplement les tendances mondiales ne suffit plus. Il faut avant tout innover et prendre des risques, rapidement » explique André-Jacques Auberton-Hervé (découvrez son parcours ici : http://fr.viadeo.com/fr/profile/andre-jacques.auberton-herve).

Les projets entrepreneuriaux devront enfin être soutenus par un management performant, reposant sur la culture de leadership et l’esprit d’équipe. Pour qu’ils rencontrent le succès, une réforme de l’environnement financier à l’échelle européenne est capitale.

Soyez le premier à commenter sur "André-Jacques Auberton-Hervé, pour l’avenir économique de l’Europe"

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.


*